Comment se préparer pour un camping sauvage ?

Le camping sauvage est un camping qui se pratique en pleine nature. Mais le lieu n’est pas aménagé pour cette activité. Selon les besoins locaux, et la législation, ce type de camping est interdit, limité, ou autorisé. Mais il est nécessaire de bien préparer le voyage si vous souhaitez le faire. Mais comment s’y prendre ? 

Comment préparer un camping sauvage ?

Voici quelques astuces si vous souhaitez préparer un camping sauvage. Vous devez préparer soigneusement vos vacances. Cela est très important, car il y a beaucoup de choses qui peuvent survenir en pleine nature : les sentiers deviennent impraticables, il y a l’arrivée des autres voyageurs avant vous… Alors, il est nécessaire de bien planifier votre excursion. Envisagez la durée de votre excursion.

Ensuite, il est nécessaire de connaître si l’endroit souhaité est disponible légalement. Il existe certaines règles selon les pays pour cela. Par exemple, si vous souhaitez faire un camping sauvage broceliande, il existe quelques règles. Cliquez ici pour connaître plus d’informations.

En plus, il faut faire attention aux mauvais temps. Cela peut vous empêcher de joindre le lieu que vous souhaitez. Vous pouvez vous renseigner sur la météo locale. Il est possible aussi de vous référer sur le ciel quand vous êtes en chemin.

De même, vous devez vous installer convenablement. Tentez de planter votre tente sur un terrain en hauteur, drainant, et suffisamment loin des cours d’eau. Examinez bien l’endroit afin de voir s’il n’y a aucune chose qui peut endommager tente : arbres, rochers…

De plus, il faut trouver de l’eau. Il s’agit d’un élément essentiel pour le camping sauvage. Il est nécessaire de vérifier s’il y a de l’eau, et si elle est potable. Le guide du camping doit vous indiquer l’eau disponible. Si elle n’est pas potable, vous pouvez utiliser un filtre, kits de purification d’eau…

Conseils supplémentaires pour préparer un camping sauvage

Il existe plusieurs autres conseils pour préparer un camping sauvage. Tout d’abord, il faut faire une check list camping sauvages. Cela veut dire qu’il faut savoir ce qu’il faut apporter. Vous devez apporter évidemment une tente imperméable, du combustible, un réchaud, des vêtements d’extérieur approprié. N’oubliez pas non plus la trousse de premiers secours, allumettes, lampe torche avec pile de recharge, répulsif à insectes.

En plus, il faut faire attention au feu. Il est un vrai danger dans les régions sèches. Il est obligatoire de respecter les interdictions sur le feu. Vous pouvez faire un petit feu, et cela doit bien éteint.

De même, il faut faire attention aux faunes. Vous pouvez rencontrer des animaux sauvages pendant votre camping. Vous devez vous renseigner sur les risques que la faune locale peut poser. Normalement, il y a un guide de camping qui vous montre les règles d’interaction sur les animaux sauvages.

Ainsi, vous devez préparer aux situations d’urgence. Il faut vérifier si la trousse de premiers secours n’est pas périmée, avant de partir. N’oubliez pas les pansements et l’antidouleur pour les excursions courtes. Apportez une compresse stérile, bandage, produits de réhydratation et antiseptique, pour les excursions longues.

Quelles sont les règles pour faire du camping sauvage ?

Si vous souhaitez faire des vacances en camping, il existe des règles qui s’appliquent à chaque pays. Par exemple, en France, il faut respecter les règles suivantes. Vous devez être à plus de 200 m de la mer.

Ensuite, il ne faut pas vous trouver sur un site naturel, historique classé, près d’un point d’eau propre à la consommation. En plus, il ne faut pas vous trouver sur une route, un chemin ou une priorité privés. Mais si vous avez l’accord du propriétaire, vous pouvez vous y installer.

En Europe, plusieurs pays possèdent une législation qui autorise l’utilisation des lieux naturels. Ils autorisent donc toutes sortes de camping.

Les campings en Vendée : où séjourner pendant les vacances ?
Camping de luxe : se diriger vers la Charente Maritime